ADOX, l’une des plus anciennes marques de produits photochimiques. Fondée en tant que première usine de photochimie au monde en 1860, « ADOX Dr.C. Schleussner GmbH » devint vite un des premiers producteurs en Europe.

Les films légendaires comme les KB14 et KB17 furent les premiers films au monde à être fabriqués sur un support mince. Aux USA, ces films furent surnommés, « les formidables films  Allemands». 1956, ADOX lance son premier film négative couleur. Deux ans plus tard, c’est au tour du C15 inversible. Le C18 fut le dernier inversible produit par ADOX. Il était constitué de 7 couches, 3 étant les couches de couleurs. Le spectre était très harmonieux et équilibré. L’opération d’inversion était réalisé dans les labos ADOX baptisés “ADOX Umkehranstalt”. ADOX détenait de nombreux brevets couvrant les technologies de photographie couleur. Cela favorisa l’indépendance d’ADOX. Le système de combinaison de couleur utilisé par ADOX était basé sur le développement chromogénique, découvert par R.Fischer, dès 1911. La clé du problème consistait à trouver des supports colorés qui ne se mélangeaient pas durant le traitement. Des centaines de tests furent nécessaires afin de trouver la bonne formule. Des années 20 jusqu’aux années 60, ADOX fabriqua aussi des appareils de prise de vue, à Wiesbaden. Les séries les plus connues furent l’ ADOX Gold (moyen format) et l’ADOX Polo (35 mm). L’objectif du Golf étant produit par Will Wetzlar et s’appelait «ADOXAR ». La série Polo a compté les Polo1, Polo2, Polo 1S, Polomat 1S et Polomatic 3S. Les Polomat disposaient d’une mesure d’exposition couplée et le Polomatic avait même un système d’exposition entièrement automatique. Les objectifs, à l’exception du Polo1, étaient fabriqués par Schneider Kreuznach. Un jalon dans l’histoire des appareils photo a été posé avec l’introduction du premier 35 mm doté de magasins de films interchangeables. C’était l’ADOX300.

Fin 60 les usines historiques ADOX furent vendues à DuPont. Qui les revenda plus tard à Agfa, qui utilisa les installations pour des productions de produits sensibles aux rayons X jusqu’en 1998. A la fermeture des usines Agfa de Leverkusen, produisant des consommables photographiques en 2005, ADOX devint impliqué à nouveau dans la fabrication en essayant de sauver autant que possible, l’expérience d’Agfa en l’utilisant à un niveau de fabrication moindre. ADOX racheta donc les produits AGFA tels que MCP, MCC, APX (Silvermax) et l’ensemble de la chaine chimique Noir & Blanc. Aujourd’hui, quelques produits ADOX sont fabriqués dans une micro usine proche de Berlin.